L’AASDAF lutte contre l’échec scolaire par le jeu

Marcq-en-Barœul

L’AASDAF fête ses 20 ans. Cette association utilise le jeu comme outil de réussite scolaire. Les bénévoles interviennent au domicile de l’enfant et impliquent les parents.

E. M. (Clp) | 04/07/2018

De gauche à droite : J. M. Watteau, président de l’association, Andrée Lamotte, conseillère municipale, Eléonora Zarcone, directrice, Véronique Duhr et Karim Djellali, référents éducat

«  S’occuper de l’enfant en tenant compte de son environnement familial, est un gage de réussite  », souligne le président de l’Association d’accompagnement scolaire dans et avec les familles (AASDAF), Jean-Marc Watteau. Entouré d’une équipe de trois éducateurs, il aide cinquante-deux enfants de la maternelle au lycée, s’appuie sur trente-quatre accompagnants bénévoles. Il recherche d’autres personnes car le périmètre d’action s’élargit. «  Chaque bénévole se rend au domicile de l’enfant une fois par semaine. Les enseignants nous connaissent. Ce sont eux qui nous recommandent aux familles qui nous appellent  ».

Structurer l’esprit par le jeu

«  Nous utilisons le jeu comme support. Il aide l’enfant à apprendre de façon ludique, sous le regard bienveillant de la famille et dans les conditions propices aux apprentissages, agréées par le référent éducatif  ». Le jeu structure l’esprit, permet de s’exprimer, implique des règles, crée une complicité. Des ateliers parents-enfants complètent les rencontres. Une fois par semaine, au foyer du Plouich, les mamans se retrouvent autour d’un groupe de parole qui rompt l’isolement.

Ce sont les bénéficiaires qui en parlent le mieux : «  Moi, avec mes trois enfants très rapprochés, je ne travaille pas. Mes grossesses m’ont épuisée. Le mardi matin, je m’organise pour retrouver d’autres mamans. Grâce à l’AASDAF, mes enfants travaillent mieux en classe et j’ai repris confiance en moi  ». Une autre maman, d’origine albanaise, corrobore ces propos : «  mon fils était bloqué et timide. Quel changement ! En plus, on connaît du monde maintenant  ».

AASDAF, LCR du Plouich, sentier Les-Amoureux-de-Peynet. Tél. : 03 20 31 45 36.

Article paru dans La Voix du Nord juillet 2018